Zellenberg

Nombre d’habitants (1999) : 391

Code postal : 68340

Département : Haut-Rhin

Géographie

Village sur la route des vins d’Alsace à 2 km de Riquewihr, Zellenberg est situé sur une colline à 285 mètres d’altitude en plein vignoble.

Réputé pour la qualité de ses vins, il peut être rejoint en prenant la RN83. En venant de Colmar, il faut prendre la route de Houssen par la D3 puis traverser le village d’Ostheim. À proximité de Beblenheim, continuer sur la D5 direction Zellenberg. En sens inverse, depuis Strasbourg, prendre l’A 35 direction Ostheim puis rejoindre Beblenheim et Zellenberg.

Zellenberg fait partie du canton de Kaysersberg et de l’arrondissement de Ribeauvillé.

Histoire

Les terres où s’élève aujourd’hui le village de Zellenberg sont occupées depuis 564 par des peuplades d’Alémanie. Le village est fondé au Xe siècle par les moines de l’abbaye de Luxeuil qui y installent une chapelle. Il est doté de fortifications plus tard, dont il existe peu de vestiges.

Zellenberg doit donc son origine et son nom à la cellule d’un ermite, qui fut remplacé au XIIIe siècle par un château. En 1252, Gunther de Horbourg fit construire un château fort sur une colline permettant ainsi d’envoyer des signaux vers les châteaux des alentours (Trois châteaux, le Hohnack près de Labaroche, le Haut-Koenigsbourg et aussi le Hohlandsbourg).

Fief de l’évêché de Strasbourg, Zellenberg fait partie de la seigneurie de Horbourg-Riquewihr.Quelques années plus tard, Jean-le-Tardif, dernier héritier des Horbourg, ayant voulu se maintenir à Zellenberg, attira devant ses murs les troupes de l’évêché, qui y pénétrèrent après quelques jours de siège, sous la conduite du prévôt épiscopal de Rouffach.

Dans le XIVe siècle on comptait non seulement un château à Zellenberg, mais un bourg, et au pied de la colline un village, castrum, oppidum,villa, telles sont les désignations du traité rapporté par Albert de Strasbourg et par lequel le comte de Wurtemberg s’engagea à céder cette partie de la seigneurie de Riquewihr à l’évêque Berthold. La localité passe ensuite, vers 1325 aux comtes de Wurtemberg.

L’évêque de Strasbourg s’empare du village dès 1329 et le donne en gage aux sires de Ribeaupierre.La localité, qui comprend également les villages de Bennwihr, Houssen et Wihr-en-Plaine, reste aux mains de cette famille jusqu’à la Révolution.

Près de Zellenberg existait Altenheim, détruit au commencement du XIIIe siècle. Le territoire de ce village a été partagé entre Beblenheim et Zellenberg, cependant les habitants en ont été pour la plupart transportés à Zellenberg. ; du temps de l’historien Schoepflin on voyait encore la fontaine, indice d’anciennes habitations.

Un renouvellement des restes de la cour franche de Zellenberg de 1568 appelle ce territoire "le ban commun". A la Révolution, le château qui est déjà en ruines, est complètement démoli et les pierres sont vendus à un tuilier de Ribeauvillé comme bien nationale. Des anciennes fortifications, il ne reste plus que deux tours d’angle dont l’une porte un nid de cigogne. Le 19 décembre 1944 deux semaines après la libération par les troupes américaines, un incendie détruit sept maisons. Avec le relogement de ses habitants, Zellenberg s’agrandit beaucoup en dehors de l’ancien bourg. L’activité principale de la localité est la viticulture.

En savoir plus

Sur Zellenberg et l’Alsace !

Localisation


Agrandir le plan