Accueil > Recettes alsaciennes

Recettes alsaciennes

Entrées Froide
Entrées chaude
Spécialités alsacienne
Plats à base de viande
Plats à base de poissons
Desserts

Flammekueche, kougelhopf et choucroute sont de véritables étendards de la gastronomie alsacienne, si diversifiée. Celle-ci, fortement imprégnée des traditions culinaires germaniques, est marquée par la présence du porc sous diverses formes… alors qu’il existe peu d’élevages de cet animal en Alsace ! Le vin, notamment le riesling, est également un ingrédient majeur dans l’élaboration des plats alsaciens.

L’Alsace est une région où il ne fait pas bon séjourner si on est au régime !
Entre la choucroute, le baeckeoffe, la flammekueche et les nombreuses variétés de saucisses (knacks, saucisses de foie, saucisses de viande, cervelas…), il est difficile de ne pas prendre de poids.
Heureusement, il existe des plats plus légers comme les spaetzle, les grumbeerekiechle (galettes de pomme de terre), le coq au riesling ou encore le bibeleskaas (fromage blanc à l’alsacienne).

Même s’il est peu utilisé, le poisson a tout de même sa place dans la gastronomie alsacienne. On le retrouve notamment dans des plats comme le baeckeoffe ou la choucroute aux trois poissons, spécialité de la Maison Kammerzell, célèbre restaurant situé à proximité de la cathédrale de Strasbourg. Le Sundgau, quant à lui, est fidèle à la carpe frite, véritable argument touristique qui, à l’instar de la choucroute, possède sa propre Route. La truite au bleu, aux amandes et le sandre au riesling viennent compléter la liste.

Et puis il y a les desserts et pâtisseries traditionnels, parmi lesquels on peut citer les tartes aux fruits (pomme, quetsche, myrtille, rhubarbe…), celle au fromage blanc, le streusel ou encore les crêpes aux myrtilles.
Certains d’entre eux se dégustent à des périodes bien précises comme le Lammala (agneau pascal) à Pâques, les Bredele et les Mannele (petits bonhommes en brioche) à Noël ou encore les Schaenkele (petits beignets) à Mardi Gras. Le Kougelhopf, véritable symbole de l’hospitalité alsacienne, est un cas un peu particulier puisqu’on peut l’apprécier aussi bien à l’apéritif qu’au dessert et aussi bien sucré que salé.